Actu

La flexibilité, un enjeu clé à l’heure de s’équiper

2 mai 2018
flexibilité logistique

L’automatisation galopante en entrepôt ravive la question de la flexibilité. Pour les solutions modulaires les plus récentes, surtout destinées à la préparation de commandes e-commerce, la réponse passe par une architecture évolutive et plus d’agilité informatique. Les systèmes plus structurants utilisés dans l’industrie ou la distribution s’efforcent aussi d’évoluer, par petites touches, au sein d’une gamme fonctionnelle beaucoup plus étendue.

Il y a une quinzaine d’années, les réalisations en matière d’automatisation logistique restaient rares en France, mais la flexibilité était déjà au cœur des interrogations. Nombre de projets ont été abandonnés par crainte que l’installation ne soit trop rigide pour accompagner sur la durée l’évolution des volumes et des typologies de produits à stocker, préparer et expédier. L’automatisation a désormais le vent en poupe et touche une large palette d’entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs. Mais la flexibilité reste un sujet de fond, bien qu’abordé sous un angle plus pragmatique que dogmatique. « Cette histoire de rigidité présumée me semble davantage relever d’une sorte de barrière psychologique », estime Pierre Marol, le président d’Alstef (et désormais aussi de B2A, l’ensemble récemment formé avec BA Systèmes). « La question se pose aujourd’hui en d’autres termes, car les mutations se sont nettement accélérées dans les entreprises sur la décennie écoulée. Elles ne savent plus prévoir précisément à quoi ressembleront leurs flux dans 5 ou 10 ans, mais force est de constater que les projets d’automatisation se multiplient », note-t-il.

Lire la suite sur actu-transport-logistique.fr

Vous aimerez peut-être aussi