Actu

E-logistique facile, en 5 mots-clés

5 mars 2018

Retrouvez dans ce mini-glossaire, les 5 mots-clés les plus récurrents dans la « e-logistique » : la logistique e-commerce.

Picking

Le commerce en ligne est caractérisé par 2 éléments importants : la gamme exceptionnellement étendue d’articles (le e-commerçant n’est pas contraint par les limites physiques d’une boutique physique) et des commandes souvent passées en petite quantité, souvent unitaires, et très diverses, à livrer à des clients individuels. Au niveau de l’entrepôt logistique e-commerce, il est nécessaire de mettre en place des emplacements de picking nombreux et de petite taille. Une bonne organisation de la répartition de ces emplacements, ainsi qu’une analyse en amont des commandes sont nécessaires afin d’optimiser la préparation des commandes.

Emballage

L’ergonomie du poste « emballage » doit être pensée dans les moindres détails afin que les opérateurs puissent réaliser en quelques gestes ce qui protègera le colis de l’entrepôt jusqu’au client final. Plus les commandes sont nombreuses, plus l’emballage devient une source de dépense importante dans la supply chain, la plupart des opérations étant réalisées à la main. La qualité et l’efficience des outils utilisés sont capitales pour faciliter la tâche de l’opérateur. Des innovations telles que la RFID ou l’utilisation d’écrans tactiles peuvent améliorer la productivité.

chaine e-logistique

Expédition et transport

La majorité des e-commerçants sous-traite le transport auprès de plusieurs partenaires, en fonction de la taille des colis, de la géolocalisation du client, des délais de livraison souhaités par ce dernier… Un outil de gestion d’entrepôt capable de gérer le paramétrage et l’impression des étiquettes et des documents de transports conformes aux exigences de chaque partenaire transporteur permet de faire baisser les coûts, tout en assurant une fluidité et une automatisation des échanges d’informations.

Suivi des commandes

Le client doit pouvoir suivre, en temps réel, l’évolution de sa commande sur le site web du e-commerçant qui est son unique source d’information. Le logiciel de gestion d’entrepôt (ou WMS : Warehouse Management System) doit être capable de s’interfacer au site Internet, pour automatiser la mise à jour de l’espace client en temps réel également.

Gestion des retours (reverse logistic)

La gestion des expéditions est au cœur du métier des professionnels de la logistique ; en matière de e-logistique, celle des retours l’est également en particulier grâce au Big Data. Il est essentiel d’optimiser l’ensemble du traitement des retours : regroupement et remise en stock immédiate des produits à forte rotation, remise en stock au fil de l’eau selon un chemin optimisé pour les produits à faible rotation, regroupement des articles par fournisseur et / ou par enseigne pour les prestataires logistiques opérant pour plusieurs sites e-commerce.

Vous aimerez peut-être aussi

1 Commentaire

  • Répondre Cibinforma 16 mars 2018 à 20 h 03 min

    Merci pour les idées

  • Laisser un commentaire